Je tiens tout d’abord à préciser que je n’étais pas très fan de la toute première version du 150-600 Tamron qui faisait très « plastique »… Entre le vent, les embruns et la poussière, nos objectifs sont souvent mis à rudes épreuves et cette première version ne m’inspirait pas confiance.

Ici, au premier coup d’œil, on peut immédiatement constater que Tamron a mis vraiment les bouchées doubles sur cette seconde version avec son SP 150-600mm f/5-6.3 DI VC USD G2. Le design a totalement changé ; le SP 150-600 mm G2 reprend le design haut de gamme des focales fixes SP lancé par Tamron depuis quelques années. Le style est plus épuré, plus sobre : un fût noir mat métallique bordé d’un anneau argenté au niveau de la baïonnette qui représente le signe distinctif de cette gamme SP « Haut de gamme ». Vraiment très rassurant à première vue. Je vais pouvoir embarquer cet objectif dans les conditions les plus extrêmes que j’affectionne particulièrement et en toute sécurité. Le G2 possède des joints renforcés apportant une très grande amélioration au niveau de la résistance à l’humidité et à la poussière. J’ai eu l’occasion de passer deux après-midis en bord de mer sous les averses, le vent, le tout sans rencontrer aucun souci. Vraiment très appréciable.

Autres points à ne pas négliger :
– Le poids : à peine 2 kilos, l’équilibre parfait avec mon Nikon D7200, à main levée.
– La distance minimale de mise au point… à peine 2m20 à 600mm. C’est le grand luxe face aux focales fixes comme les 500 et 600mm avec 4m50 de distance minimale. Pouvoir travailler avec une focale de 600mm et une distance de mise au point la plus courte possible est vraiment extrêmement appréciable notamment durant les séances d’affût où il n’est pas rare de tomber sur des oiseaux ou chevreuils peu farouches se rapprochant très près de mon affût, ou encore pour réaliser de la proxy-photo sur des papillons ou libellules.

Voilà à quoi ressemble le fameux Tam Monster SP 150-600mm f/5-6.3 DI VC USD G2 sur mon D7200.

Les nouveautés de cette version 2

Pour commencer, le système Flex Zoom Lock, c’est un mécanisme d’une efficacité redoutable. Fini les changements de « focale imprévue ». Pour activer ce système, rien de plus simple : il suffit de faire glisser la bague de zoom d’un cran vers l’avant et le tour est joué. Et ce n’est pas qu’un simple système de blocage uniquement à 150mm pour éviter que le fut descende lors d’un déplacement. Ça, c’est le rôle du bouton LOCK classique :

Avec le Flex Zoom Lock, on est libre d’utiliser ce système à n’importe quelle focale. Vraiment très pratique lorsque l’on a besoin de se caler sur une focale, finis les glissements en maintenant l’objectif vers le bas ou vers le haut en photographiant les oiseaux en plein vol. Afin de nous signaler que le Flex Zoom Lock est actif, Tamron a eu la bonne idée de mettre un liseré blanc sur la bague quand le système est opérationnel.

Sur le fût de l’objectif, on retrouve la classique fenêtre d’affichage d’échelle de mise au point, et sur le côté gauche de l’objectif, quatre commutateurs de réglage :
• Activation de la stabilisation optique (ON / OFF) ;
• Mode de stabilisation optique (VC 1, 2 et 3) ;
• Activation de l’autofocus (AF / MF) ;
• Et pour finir, les différentes plages de mise au point (de 2,2m à 10m, de 10m à l’infini ou de 2,2m à l’infini).

Deuxième grosse nouveauté et pas des moindres : étant un utilisateur d’une rotule typée Arca swiss, la griffe du nouveau SP 150-600mm G2 est compatible immédiatement. Pas besoin d’acheter une fixation pour trépied supplémentaire.

Dernière nouveauté – c’est d’ailleurs celle qui m’a le plus marqué et qui m’a été le plus utile – : l’amélioration de système de stabilisation. Sur la version G1, il y avait simplement un interrupteur ON/OFF. Sur la version G2, Tamron nous permet d’avoir une stabilisation plus précise, c’est, je pense, primordial avec une focale de 600mm car la moindre erreur de mouvement du photographe entraîne un flou immédiat.

Ce qui m’a frappé également c’est que, sur cette version G2, la stabilisation est vraiment silencieuse.
Avec cette version G2, nous retrouvons donc l’interrupteur ON/OFF accompagné d’un autre interrupteur nous permettant de choisir entre trois modes de stabilisation :
Mode VC1 : La stabilisation est opérée sur deux axes. C’est le mode standard que l’on peut utiliser dans la majorité des situations.
Mode VC2 : La stabilisation est opérée sur un axe, elle est donc destinée aux prises de vue en filé.
Mode VC3 : C’est le mode que j’ai le plus utilisé finalement, notamment lors de mes prises de vue en conditions extrêmes (oiseaux en vol ou pour faire des portraits d’artistes qui avaient la « bougeotte » sur un festival).

Les notes du JDG
L'avis du JDG Me voilà réellement conquis par la très grande polyvalence de ce zoom Tamron SP 150-600mm f/5-6.3 DI VC USD G2, auquel il faut rajouter la construction tout temps, un piqué au rendez-vous, un AF efficace et une stabilisation redoutable et silencieuse… Ce Tamron SP 150-600mm f/5-6.3 DI VC USD G2 en vaut vraiment la peine et plus particulièrement quand les conditions de lumières sont difficiles. À acheter ? Oui, oui et encore oui. Le Tamron SP 150-600mm f/5-6.3 DI VC USD G2 est sans doute le meilleur rapport qualité/ prix du moment.



Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction