Olympus a trouvé le bon filon. La marque nippone affiche d’excellents résultats depuis plusieurs années. La recette joli design rétro + bonne qualité d’image + stabilisation du capteur fonctionne parfaitement. Après un EM10 qui nous avait agréablement surpris, la marque remet ça avec l’EM10 mark II. Au programme : une stabilisation 5 axes, un viseur plus défini, un design plus ergonomique, un obturateur électronique (jusqu’à 1/16000 s) et des algorithmes de traitement empruntés à l’EM1. Affiché à 599€ dans toutes les bonnes crèmeries, ce petit EM10 II réussit-il à faire mieux que son prédécesseur ? C’est ce que nous allons voir.

P1180055

Caractéristiques principales


Capteur 4/3 (17,3 x 13 mm) 16 megapixels CMOS rétroéclairé
Stabilisation 5 axes
Viseur électronique 2,36 millions de points, couverture de 100%, grossissement 1,23X et dégagement oculaire de 21 mm
Flash intégré pop-up NG 5,8 (100 ISO)
Synchro flash jusqu’à 1/250 s
Ecran tactile non multipoint 7,6 cm (3 pouces) 1,037 millions de points
Autofocus par détection de contraste sur 81 points
Obturateur mécanique jusqu’à 1/4000 s
Obturateur électronique jusqu’à 1/16000 s
Fichiers RAW encodés sur 12 bits
Dimensions : 120 x 83 x 47 mm
Poids : 390 g

Les notes du JDG
L'avis du JDG Beau, efficace, facile et agréable à utiliser, délivrant des images « prêtes à l’emploi », ce petit Olympus EM10 mark II est une très belle entrée dans l’univers de la photo pour les novices qui veulent progresser et surtout explorer la photographie. La stabilisation du capteur sur 5 axes est un véritable plus, puisqu’avec des bagues et en activant le focus peaking (surbrillance de la zone nette de la photo), vous allez pouvoir jouer avec de nombreuses optiques de tout âge (avec la mise au point manuelle et tout !).

8

10

Design et ergonomie

Difficile de lui reprocher quelque chose. Il est compact, robuste, dispose d'un viseur accessible et de molettes de réglage bien placées. La prises en mains est agréable, même pour les grosses paluches. Bref, beau, compact et ergonomique. C'est un carton plein. Juste un bémol sur les nombreuses touches de raccourcis disséminées çà et là qu'on a tendance à oublier ou ignorer.
9

Utilisation

Si l’ergonomie est top, l’utilisation globale est pénalisée par des menus certes jolis mais incompréhensibles ou presque. Certaines options mériteraient de bien meilleure mise en lumière, surtout pour un appareil orienté novices et grand public. On apprécie la présence du Wifi et l'application (Android ou iOS) disponible et intuitive.
7

Qualité d'image

La balance des blancs a parfois du mal sous un éclairage tungstène (trop chaude) et la gestion du flash (mode auto, semi auto) est mauvaise. L’usage du mode manuel est donc indispensable lorsque la lumière manque, ce qui jure encore un peu avec le public concerné. Pour le reste, c’est un carton plein ! La qualité d'image est excellente et on peut titiller le 1600 ISO sans problème. La dynamique est aussi une belle performance, et le rendu des couleurs, avec les objectifs qui vont bien, est un régal. Les modes proposés sont amusants, mais les libertés offertes par la personnalisation des "styles d'image" les font rapidement oublier.
7

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction