Le 85mm est livré dans une boîte classique, avec un pare-soleil en plastique digne d’un jouet kinder et très difficile à fixer et enlever.

L’objectif est réalisé dans un métal du plus bel effet. Il existe en argenté ou en noir. La bague de diaphragme crantée est agréable, et celle de mise au point très fluide. Il faut un peu plus d’un demi-tour pour passer de la map mini à l’infini. Là-dessus, Mitakon a assuré.

IMG_4162

Les indicateurs d’ouvertures et de distances sont gravées. Côté finition, c’est top. On en a pour son argent, et même plus, car c’est également précis. Pas de décalage donc entre l’indicateur de distance et la distance à laquelle il faut être pour faire sa map.

A l’arrière on trouve les connecteurs pour communiquer avec le boîtier. Premier bémol, s’ils communiquent, ils le font mal. La modification de l’ouverture sur l’objectif n’est pas transmise au boîtier. Pire, parfois l’indication est mauvaise et on se retrouve avec des images surexposées, alors que la cellule indiquait le contraire.

IMG_4151

La confirmation de la mise au point fonctionne, que ce soit pour la surbrillance du collimateur ou le bip sonore… jusqu’à f/5.6. Après plus rien. Nada. Aucune confirmation d’AF. Pourquoi ? Aucune idée !

Et c’est franchement dommage, car on ne sait jamais si la photo va être correctement exposée : le boitier indique f/4, la bague de l’objo est sur f/4 mais l’exposition change pour deux photos identiques prises consécutivement.

Un problème recontré avec deux boitiers différents (Canon 5D mark III et Canon 70D). En vidéo en revanche, aucun souci. Une fois les paramètres réglés, on enclenche l’enregistrement et tout est nickel.

Notons qu’un simple morceau de ruban adhésif sur les connecteurs vient régler le souci. Mais on perd la confirmation AF.
IMG_4150

Côté prise en mains, on se plait à jouer avec la bague de diaph, et la mise au point à la main est un petit plaisir qui impose de tout de même prendre son temps. Compte du coût, on l’utilise de façon totalement décomplexée : ce ne serait pas pareil avec un objectif 16 fois plus cher.

Les notes du JDG
L'avis du JDG Ce Mitakon n'est pass un bon plan. Même à 130€, même si son rendu est agréable et sa finition très bonne, car il a deux gros défauts tout simplement rédhibitoires : d'abord cette communication entre le boitier et l'objectif totalement imprévisible, puis ce manque de netteté globale sur les bords. Néanmoins, ceux qui cherche un objectif permettant d'obtenir un flou d'arrière plan sympa pour leurs vidéos Youtube, et qui n'ont pas les moyens de se payer un objectif à 300€ pourront se lancer dans son acquisition, en prenant soin de recouvrir les connecteurs de ruban adhésif. Les autres, économisez un peu plus et prenez vous un "vrai" 85mm.

5

10

Design et Construction

Tout en métal, robuste, avec des bagues bien faites, indications gravées et une mise au point douce. On reprochera le pare-soleil médiocre et sa connectique électronique perfectible.
7

Qualité d'image

Difficile de juger. D'un côté nous avons un bon rendu, piqué au centre dès qu'on ferme un peu, avec un bokeh agréable et particulier. De l'autre, les bords ne sont jamais nets et les aberrations chromatiques assez présente.
5

Utilisation

Les proportions, le poids et les bagues d'ouverture et mise au point sont très pratiques. Mais le dialogue entre le boitier et l'objectif est rempli d'erreurs, obligeant à masquer les connectiques avec du ruban adhésif. Dès lors, la mise ua point à l'oeil est complexe et l'objectif perd beaucoup de son intérêt.
3

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction