Après avoir proposé une large solution de zooms performants et abordables, Tamron revient sur le marché de la focale fixe, en gardant évidemment ce qui a fait sa réputation à savoir : une construction tropicalisée et une stabilisation. Seul le prix a changé. Affiché à 699€, ce 45mm f/1.8 VC est onéreux.

EL3A6123_DxO

Plusieurs questions se posent alors.

Est-il bon ? Apporte-t-il quelque chose en plus ? Est-il un meilleur choix qu’un 50mm f/1.8 à 120€ ou qu’un 50mm f/1.4 à 350€?

Pour tenter d’y répondre, nous avons essayé l’objectif un bon mois, dans des situations parfois humides. Le test a été réalisé avec un boitier Canon EOS 5D mark III.

EL3A6111_DxO

Caractéristiques

– Construction optique à 10 éléments répartis en 9 groupes dont 2 lentilles asphériques 1 XLD et 1 LD
– Un diaphragme à 9 lamelles
– Une distance de mise au point minimum de 29 cm
– Un équivalent 67,5 mm sur capteur APS-C Sony et Nikon et 72mm sur capteur APS-C Canon
– Motorisation ultrasonique et stabilisation 4 vitesses
– Diamètre de Filtre : 67mm
– Dimensions : 91,7 x 80,4 mm
– Poids : 540g
– Ouverture maximale : f/1.8
– Pare soleil : fourni
– Etui : Non fourni

Les notes du JDG
L'avis du JDG Ce 45mm est un véritable objectif à shooter. La stabilisation est efficace, la construction robuste et rassurante, le rendu top même à f/1.8. Il est fait pour se faire oublier, disparaître derrière les clichés et les aventures. Même sa robe d’un noir profond le confirme. Le seul léger regret vient de l’autofocus, précis, mais assez lent pour passer de l’infini à un sujet rapproché. Pour le reste, c’est excellent. Si le prix ne vous bloque pas et que la focale vous convient, vous ne pourrez être que comblé.

8,5

10

Design et Construction

Design en métal, look discret, tropicalisation rassurante et finition exemplaire. Des qualités qui se soldent par un volume logiquement un peu élevé. Mais c'est bien le seul reproche que l'on peut lui faire à ce niveau.
9

Qualité d'image

Image piquée dès f/1.8, déformations inexistantes, quelques aberrations chromatiques dans les zones très contrastées, couleurs agréables, joli flou d'arrière plan doux et crêmeux. Le piqué est un chouya en retrait sur les bords, même à f/5.6, mais c'est léger. Tamron a bien travaillé et ça se voit.
8

Utilisation

L’objectif est agréable à utiliser. La prise en mains est top et les boutons idéalement placés. Bémols : l’autofocus assez lent pour passer d’une mise au point à l’infini à un sujet très proche et le poids un chouya élevé. Le gros plus, c'est cette stabilisation qui est un réel lors de cadrages serrés, possibles grâce à une distande MAP très courte. Ce qui ouvre forcément certaines possibilités créatives.
8

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction