Qualité d’image

Faisons court : le 35mm est presque excellent. Presque, car le piqué sur les bords entre f/1.8 et f/2.8 est un peu léger. Ce qui pour un reportage est un peu dommage. Cela dit, ça reste de très haut niveau.

Ouverture f/1.8
f/1.8 bord

Ouverture f/5.6
f/5.6 bord
A f/5.6

Comparatif des coins (cliquez pour agrandir)
comparatif coins 35mm

Autre remarque : à pleine ouverture, on peut voir quelques aberrations chromatiques. Mais ça, on s’en fiche un peu. D’abord car elles restent discrètes, ensuite car elles ne sont présentes que dans les zones de très fort contraste.

EL3A8007

AR a PO

Lorsqu’on ferme un peu, l’image devient impeccable. Le « piqué » est propre, les couleurs agréables. C’est un rendu très académique. Encore un fois, c’est plus un outil aidant à la capture d’images techniquement excellentes qu’une baguette à œuvre d’art. Pour l’art, il faudra faire avec votre tête (ou vous procurez un objectif doté de défauts optiques volontairement intégrés).

La déformation est très bien contenue, ce qui est un vrai point fort pour ce type de focale. Evidemment, un portrait capturé à 20cm du sujet aura tendance à déformer le visage, créant un effet cherché chez certains photographes, mais l’ensemble de l’image ne subit pas de distorsion et c’est ce qu’on exige d’un 35mm.

Proche du sujetEL3A7949

Loin du sujet
EL3A7950

EL3A5181

Côté rendu, bokeh, flou d’arrière-plan, c’est très joli, et le diaphragme à 9 lamelles y est pour quelque chose.
EL3A5164

Enfin, son atout vient de sa distance de mise au point minimum de 20 cm, soit 10cm de moins que le Sigma ART, 8cm de moins que le dernier Canon 35mm f/1.4 L II et 4 cm de moins que la version Canon f/2.0 IS ou que le Nikon 35mm f/1.8. Bref, il permet de faire des plans très rapprochés.
EL3A5187

EL3A5105

Au final, nous sommes face à un 35mm adapté aux capteurs plein format (compatible avec les APS-C forcément) qui parvient à lier utilité et qualité optique. Il n’impose pas de choisir entre bon rendu et robustesse.

Verdict

Ce Tamron 35mm VC est l’outil idéal des photoreporters. Il est excellent, à tous les niveaux. Il produit un rendu propre, exempt de défaut. Il est bien construit, robuste, bien proportionné. Finalement, c’est sur le papier qu’il fait moins rêver. Son ouverture f/1.8 paraît un peu légère pour le prix demandé. Mais dans les faits, il offre plus que le Sigma ART pour moins cher. Et à ce niveau de finition, il faut aller chatouiller un millier d’euros et demi pour obtenir la même chose. Ouais, plus du double. A titre de comparaison, on peut se payer ce 35mm et le nouveau 85mm de la Tamron pour ma moitié du prix du dernier Canon 35mm f/1.4 L II (qui est pour le coup hallucinant techniquement). De quoi réfléchir à cette heure où une image ne vaut guère plus qu’un sandwish dans un fast-food.

Quelques Exemples

EL3A5194

EL3A5165

EL3A5161

EL3A5108_DxO

Les notes du JDG
L'avis du JDG Dans la continuité du 45mm, ce 35mm apporte une focale plus « habituelle » et des qualités optiques tout aussi excellentes. La stab, la construction tropicalisée, la finition, le piqué, tout y est pour que vous puissiez prendre de superbes images dans toutes les situations. Un objo tous terrains qui devrait ravir les photoreporters.

9

10

Design et Construction

Design en métal, look discret, tropicalisation rassurante, bague de map fluide et précise et finition exemplaire, bref, c'est un tank déguisé en objectif. Plus compact et légèrement plus léger que le 45mm, il offre un bon équilibre une fois sur un boitier, le rendant très agréable à l'usage.
9

Qualité d'image

Image piquée dès f/1.8, déformations très bien contrôlées, quelques aberrations chromatiques dans les zones très contrastées (mais rien de grave), couleurs agréables, joli flou d'arrière plan doux et crêmeux. Le piqué est un chouya en retrait sur les bords aux grandes ouvertures, mais c'est léger. Tamron a bien travaillé et ça se voit.
8

Utilisation

L’objectif est agréable à utiliser. La prise en mains est top et les boutons idéalement placés. Le gros plus, c'est cette stabilisation qui est un réel atout lors de cadrages serrés, possibles grâce à une distande MAP très courte (pour rappel 20cm !). Ce qui ouvre forcément certaines possibilités créatives.
9

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction