Contenu

Le contenu du 35mm est identique à celui du 45. Autrement dit, on retrouve le bon de garantie nominative de 5 ans, un pare-soleil, mais point de sacoche de transport. Un peu mesquin là où Sigma offre une vraie housse matelassée.

Design et Prise en mains

Plus compact que le 45mm, le 35 est également plus léger.
EL3A7929

Il tient bien en mains, et les boutons servant à passer en focus manuel ou à activer la stabilisation sont très bien dessinés et facile à activer/désactiver sans risquer de mauvaises manipulations.
EL3A7946

P1030063

Le focus manuel, parlons-en ! Il est réussi. La bague de mise au point est fluide, douce, précise et passe de la map mini à l’infini en 190° (soit un peu plus d’un demi-tour). C’est excellent.

EL3A7936

Le poids un peu élevé offre un bon équilibre avec un 5D ou un D8XX. Moins avec des boitiers plus compacts.
P1030053

La finition est exemplaire, avec une construction tout en métal, des joints d’étanchéité partout, y compris un énorme au niveau de la monture. C’est un fait : ce 35mm n’a pas peur de la pluie, de la poussière, ou autre, ce qui en fait un compagnon de premier choix pour les photoreportages.

20160601_151752

EL3A7941

Utilisation

Plus concrètement : là où le Sigma 35mm f/1.4 ART est une belle pièce de métal que l’on prendra soin d’utiliser avec parcimonie et précautions dans les environnements hostiles, le Tamron 35mm f/1.8 VC est une sorte de gros 4×4 capable de s’affranchir des pires conditions pour mener votre projet photo à bon port. Et c’est clairement ce que l’on verra par la suite. Le Tamron n’est pas aussi incroyable que le Sigma côté qualité optique (je n’ai pas pu comparer les deux dans le test, mais je l’ai fait à titre perso). Il est excellent, mais un chouya moins bon (aberrations chromatiques plus présente, rendu 3D moins impressionnant, forcément lié à l’ouverture max un poil moins grande). Mais il on l’utilise de façon bien plus décomplexée. Il s’oublie totalement, remplissant son rôle d’outil à produire des images d’excellentes factures dans n’importe quelles conditions.

EL3A4525

Stabilisation : utile ou produit marketing ?

La stabilisation est un plus. Un VRAI plus. En basse lumière, on peut shooter à 1/10s. Encore faut-il que le sujet s’y prête, c’est vrai… Comme pour le 45mm, c’est surtout lorsqu’on est à bout de bras ou en positions tendue qui nous fait un peu trembler, qu’on remerciera cette option.

Avec Stabilisation f/10 – 1/8s
EL3A7990
Sans Stabilisation f/10 – 1/8s
EL3A7991

stab vs pas de stabf/6.3 – 1/15s – ISO 100

Cela dit, cette stab est silencieuse, vraiment silencieuse. Rien à voir avec mon 100mm L IS par exemple. Ce qui signifie qu’elle pourra être activée durant la capture de vidéos sans créer de bruit parasite. Et ça, c’est le pied pour les vidéastes de terrain.
De là à en faire un critère d’achat, ça dépendra de vous et de vos besoins.

Les notes du JDG
L'avis du JDG Dans la continuité du 45mm, ce 35mm apporte une focale plus « habituelle » et des qualités optiques tout aussi excellentes. La stab, la construction tropicalisée, la finition, le piqué, tout y est pour que vous puissiez prendre de superbes images dans toutes les situations. Un objo tous terrains qui devrait ravir les photoreporters.

9

10

Design et Construction

Design en métal, look discret, tropicalisation rassurante, bague de map fluide et précise et finition exemplaire, bref, c'est un tank déguisé en objectif. Plus compact et légèrement plus léger que le 45mm, il offre un bon équilibre une fois sur un boitier, le rendant très agréable à l'usage.
9

Qualité d'image

Image piquée dès f/1.8, déformations très bien contrôlées, quelques aberrations chromatiques dans les zones très contrastées (mais rien de grave), couleurs agréables, joli flou d'arrière plan doux et crêmeux. Le piqué est un chouya en retrait sur les bords aux grandes ouvertures, mais c'est léger. Tamron a bien travaillé et ça se voit.
8

Utilisation

L’objectif est agréable à utiliser. La prise en mains est top et les boutons idéalement placés. Le gros plus, c'est cette stabilisation qui est un réel atout lors de cadrages serrés, possibles grâce à une distande MAP très courte (pour rappel 20cm !). Ce qui ouvre forcément certaines possibilités créatives.
9

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction