Il y a un peu plus d’un an, Tamron a annoncé un nouvel objectif d’exception, un grand angle doublé d’un zoom puissant, le Tamron 16-300 mm f/3,5-6,3 Di II VC PZD Macro. Cet objectif orienté vers les boîtiers APS-C avait l’avantage de supporter 3 montures (Nikon|Canon|Sony) et venait proposer une alternative à certains leaders du marché comme le Nikkor AF-S DX 18-300mm f/3.5-5.6G ED VR. Mais joue-t-il vraiment dans sa catégorie ?

Premières impressions

WP_20150618_21_43_18_Pro

La première chose que l’on remarque c’est la compacité de cet objectif, moins de 10cm lorsqu’il est replié :

WP_20150518_17_39_22_Pro

Pour rappel, cet équivalent 24-450mm dispose d’une construction à 16 lentilles réparties en 12 groupes (4 éléments asphériques, 2 verres à faible dispersion et 2 verres XR à indice de réfraction élevé), d’une stabilisation optique et d’une motorisation PZD (Piezo Drive). Un peu plus de 500g sur la balance vous le sentirez mais c’est moins que son alter égo Nikkor (300g de moins pour le Tamron !) qui possède plus de lentilles.

WP_20150618_21_59_44_Pro

Les finitions sont de qualités, malgré une construction tout plastique (hors fût et baïonnette) les finitions sont de très bonne qualité. On sent la solidité et le design sobre rend cet objectif vraiment agréable. La très large bague de zoom se retrouve à l’avant, le grip est confortable, la course modérée, mais la fluidité n’est pas optimale. La bague de mise au point est bien plus étroite mais simple d’utilisation, fluide et bien conçu.

WP_20150618_21_44_00_Pro

Vous disposez au total de 3 boutons, le premier pour l’autofocus et le second pour activer ou non la stabilisation optique. Le dernier est un petit verrouillage, mais il est totalement inutile. Il ne sert qu’à verrouiller l’objectif en grand angle, mais la construction même du zoom bloque naturellement le zoom en grand angle (forme spéciale du mécanisme de réglage). Enfin pour parfaire le tout, Tamron a ajouté un indicateur de distance de mise au point dynamique qui reste bien pratique comme toujours.

Des images de qualité

Tamron 16-300_22test

Nous avons testé cet objectif sur notre plus tout jeune Nikon D5100, à l’utilisation il est très agréable et permet d’être tout à fait polyvalent. Un vrai objectif de voyage permettant à la fois des photos de paysages (grand angle 24mm) ou de venir chercher le détail dans une scène. Voici quelques images à comparer avec un Nikon 18-105mm, les images du Tamron lors d’un fort zoom manquent un peu de piquer mais l’homogénéité revient en grand angle. C’est un méga zoom, rien de plus à dire sur la qualité et le punch des photos à part un problème marqué de distorsions en grand angle entre le centre et les bords (atténué par un profil de lentille connu mais pas éliminé).

Gauche : Nikkor, f/8, 1/250s, 160ISO, focale à 27mm (35mm) | Droite : Tamron, f/8, 1/250s, 125ISO, focale à 24mm (35mm)

Gauche : Nikkor, f/8, 1/250s, 160ISO, focale à 157mm (35mm) | Droite : Tamron, f/8, 1/250s, 140ISO, focale à 129mm (35mm)

Gauche : Nikkor, f/6.3, 1/160s, 200ISO, focale à 157mm (35mm) | Droite : Tamron, f/7.1, 1/200s, 200ISO, focale à 129mm (35mm)

L’avantage de ce boitier réside dans les détails que l’on peut capter avec son grand zoom, voici un exemple avec la photo ci-dessus :

Tamron 16-300_09test

Tamron, f/6.3, 1/320s, 400ISO, focale à 450mm (35mm)

Verdict :
Tamron 16-300_11test

Malgré des ouvertures limitées ; f/3,5-6,3. Le stabilisateur fait parfaitement son boulot en gagnant dans la réalité quasiment 4 IL, il vous faudra tout de même être très stable et retenir votre souffle ! Ce boitier est polyvalent et permet de tout faire ou presque, pas ou peu de limites que ce soit pour du paysage, de l’animalier, de l’urbex, … Par contre il n’a de Macro que le nom, vous pourrez prendre de la photo proche mais pas de Macro.

Mais polyvalence rime avec compromis, les images ne sont pas très punchy et le rendu d’une qualité normale/moyenne, c’est un télézoom grand angle et pas une focale fixe, tout est dit. Il est très dur d’obtenir des effets de profondeur de champ marqués, mais vous le voyez ci-dessus, c’est possible avec un peu d’habitude, il faudra vraiment le travailler si c’est un de vos objectifs.

Enfin et surtout pour un tarif de 600€ environ cet objectif est vraiment une très très bonne affaire, vous aurez un objectif de qualité pour un prix résolument correct.

Les plus :

  • La qualité de fabrication
  • La polyvalence
  • Simple d’utilisation
  • La stabilisation
  • Le prix

Les moins :

  • Le poids
  • Une mise au point AF parfois laborieuse
  • Les déformations entre le centre et les bords
  • Le verrou inutile pour le zoom
  • La luminosité de l’optique

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction