Chez Pixeliste, on aime beaucoup les photographes qui s’adonnent à l’urbex, et les clichés qu’ils réalisent à l’occasion de leurs pérégrinations dans les bâtiments abandonnés autour du monde. C’est pourquoi nous avons décidé de vous parler aujourd’hui du travail de Marieke Berkelaar, une photographe hollandaise qui a écumé des centaines de lieux afin d’en dénicher les secrets. Des images et histoires qu’elle a regroupées dans un livre nommé « Secrets to Yesterday ».

Graphiste de formation, Marieke Berkelaar a débuté la photographie en 2006 en tant qu’amateur, avant de se professionnaliser, et en faire aujourd’hui son activité principale. Si elle a commencé par photographier des animaux, des événements et des portraits, fascinée par l’énergie et le mouvement, son regard sur la photographie a changé lorsqu’elle a découvert l’exploration urbaine. Dès lors, cette discipline est devenue l’un de ses sujets favoris, et elle a très vite multiplié les visites dans des bâtiments de l’Europe entière.

• Lire aussi : Découvrez la Zone d’Exclusion de Tchernobyl sous un autre jour avec ces photos infrarouges

Ce qui fascine Marieke Berkelaar dans l’exploration urbaine, comme c’est le cas pour de nombreux photographes qui s’adonnent à cette activité, c’est la découverte des histoires qui se cachent derrière les lieux qu’ils visitent. Chaque bâtiment renferme son propre secret, son ou ses histoires que l’on peut découvrir en l’explorant dans ses moindres recoins. À travers l’objectif de son appareil photo, Marieke tente de redonner vie à ces histoires.

Depuis qu’elle a débuté dans l’exploration urbaine, Marieke Berkelaar a visité un grand nombre de lieux, capturant à chaque occasion de nombreux clichés qu’il est possible de découvrir en allant faire un tour sur son site. On y découvre, à chaque occasion, des clichés qui nous invitent à imaginer l’histoire des gens qui ont fréquenté ces lieux, et c’est ce qui se trouve au cœur de la démarche de la photographe, qui a depuis sortie un livre regroupant certains de ses clichés, ainsi que leurs histoires, et qu’elle a nommé « Secrets to Yesterday ».

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction