« Photographe », dans l’esprit des gens, cela signifie des voyages, des découvertes de cultures, de vies, des rencontres, une richesse culturelle unique. Le métier de photographe continue de faire rêver. Cependant, ce genre de photographe est rare. Réhahn en fait partie.  Photographe français, il a parcouru le monde avant de s’installer au Vietnam. C’est à travers sesphotos qu’il nous donne la vision de ce pays qu’il a adopté.

10554961_10203986671689296_1843239185_n

Si vous vous demandez comment on peut réaliser un tel rêve, voici une petite interview pour en découvrir un peu plus sur lui :

1) Peux tu te présenter rapidement ? Qui es tu ? Comment es-tu devenu photographe ? Faisais-tu autre chose avant ?
Je m’appelle Réhahn et je suis né à Bayeux en Normandie il y a 35 ans. J’ai toujours aspiré au voyage et malheureusement, je n’ai pu voyager que très tard. Mon premier passeport date d’il y a 7 ans.  J’ai eu une société de marketing et une imprimerie. Je gagnais bien ma vie mais l’argent n’est qu’un moyen et non un but. Quand j’ai commencé à voyager et à découvrir de nombreuses cultures très différentes, j’ai pris conscience que la vie serait sans doute trop courte et qu’il ne fallait plus perdre de temps pour en découvrir un maximum. J’ai donc dis à mes associés que j’allais prendre des vacances ! La première année, je suis allé au Vietnam et à Cuba. Ce fut le tournant de ma vie ! Je me suis fais 2 supers amis (mon chauffeur de taxi à Cuba qui est aujourd’hui le parrain de mon fils) et ma meilleure amie au Vietnam qui est mon associée dans ma vie professionelle ici. Nous sommes amis depuis notre première rencontre.
En parallèle, j’ai appris la photo tout seul. Au départ je faisais comme tout le monde, photo devant le Taj Mahal, devant le Machu Picchu… puis je me suis rendu compte que j’étais meilleur derrière l’objectif que devant!!
J’ai alors investi dans un 50D Canon puis le 5D Mark II et maintenant le 5D Mark III que je ne changerais pour rien au monde!

2) Tu as beaucoup voyagé, pourquoi avoir choisi le Vietnam ?
J’ai fais une trentaine de pays mais le Vietnam a quelques chose d’unique et spécial. Ici, les gens prennent le temps de vivre, et tout est possible. Imaginez qu’en 2 ans, j’ai construis ma maison, ouvert une restaurant, une galerie photo et en moins d’un an, j’ai été invité sur plus de 20 plateaux télé pour parler de mes photos. J’ai sorti un livre que j’ai vendu à 1000 ex en à peine 5 mois. (dans 27 pays…) C’est le rêve asiatique !

DienBienPhu050714-340Crédit Photo : Réhahn

3) Comment s’est passé le changement ? Il doit y avoir un monde entre vivre là bas et vivre en France.
Oui la vie n’a rien à voir. J’aime la France et j’y ai encore beaucoup d’amis. Mais personne n’est dupe ! En France, on ne fait que travailler pour au final, pas grand chose et 5 semaines de vacances par an ! C’est tout de même pas le but de la vie !
Il suffit de voir l’actu pour se rendre compte qu’il y a de sérieux problèmes économiques mais aussi sociaux !
D’ailleurs, j’aurais sans doute jamais pu sortir un livre en France ! Et si par chance, j’avais pu, j’aurais pas eu grand chose au final. Etre artiste en France est bien souvent qu’une passion. Ici, cela peut être un métier et tout artiste rêve de vivre de son art non ?

4) Les cultures sont différentes. Comment la culture occidentale est-elle perçue là bas ?
Le Vietnam n’echappe pas à la mondialisation. L’écart de culture se resserre de plus en plus avec l’arrivée d’internet.. J’ai tout de meme des amis qui ne savent pas qui est Obama et Michael Douglas… Donc c’est rassurant. Mais pour vous donner une idée, Starbuck et Mc Do se sont installés à Ho Chi Minh ville cette derniere année… tout va très vite. Les Vietnamiens admirent la societe occidentale et veulent apprendre. C’est sans doute pour cela que j’ai fais tous les magazines, journaux, TV ici au Vietnam. Imaginez 22 interviews à la télé (que des chaines nationales dont plusieurs fois les mêmes sur différentes émissions)… Un photographe français qui s’intéresse aux Vietnamiens, c’est important pour eux.
Pour revenir à la culture, la différence se ressent surtout dans le rythme de vie qui ressemble un peu à des vacances toute l’année bien que les Vietnamiens travaillent tous les jours ou presque!

Old-wise-manCrédit Photo : Réhahn

5) Il y a une sorte de paranoïa qui s’est développée autour de la photo, notamment à cause du partage rapide et des réseaux sociaux. Tu as énormément de portraits dans ton portfolio, as-tu essuyé des refus de gens qui ne voulaient pas être phtographiés ?
Au Vietnam, il y a moins de prise de tête à ce sujet là. De plus, j’apprends le Vietnamien et cela m’aide quand les gens sont un peu hésitants. Les Vietnamiens sont les premiers à prendre des photos de tout ce qui est nouveau et ils ont une rapidité de publication impressionnante. Beaucoup ont des Iphones et internet est gratuit dans toute la ville… Même dans les régions les plus reculées, on trouve internet gratuitement.

6) Sur toutes les photos, quelle a été celle que tu as le plus apprécié et pourquoi ?
La petite dame de 76 ans que j’ai choisi pour la couverture de mon livre. Elle représente vraiment le Vietnam. Elle est pauvre et vieille mais a le sourire tous les jours. On est devenu ami et elle passe souvent me voir à la galerie. Je lui ai acheté un nouveau bateau, car dans l’interview d’elle que j’ai mise dans mon livre, elle disait que c’était son rêve et je lui avais promis.

Moc-ChauCrédit Photo : Réhahn

7) Quel est le matériel photo dont tu ne pourrais jamais te séparer ?
Mon 70-200 en F2.8  et bien entendu mon MARK III

8) D’ailleurs, avec quoi travailles-tu principalement ?
J’ai 4 objectifs (50mm en F1.8, 24-105mm en F4, 16-35mm et le 70-200mm F2.8 tout en Canon)

9) Quels sont tes prochains projets photo ?
Je viens de finir un livre sur le Rajasthan qui s’appelle FACES OF RAJASTHAN. C’est une petite collection de portraits capturés lors de mon voyage en mai dernier.
En ce qui concerne les voyages, je prépare un voyage au Tibet et je vais à Cuba en septembre.
En parallèle, j’ai été contacté par la fameuse galerie ELEVEN à Rennes pour vendre mes photos en tirage limité en grand format.

Hmong73yearsOldCrédit Photo : Réhahn

10) Attention, question difficile : peux-tu, en quelques mots, motivez les gens à venir voir ton expo ?
Je serais présent les 3 jours pour présenter un autre Vietnam. Une exposition concentrée sur l’humain plus que le paysage.
Je parlerai aussi de deux questions que les gens me posent souvent: Comment approcher les gens pour la photo de voyage ?
Et comment capturer le naturel ?
Je ne reviens quasiment jamais en France donc ce sera l’occasion de rencontrer un maximum de monde.

Et ce sera pour nous, l’occasion de te rencontrer. Bonne continuation et merci 😉

Le livre VIETNAM, MOSAIC OF CONTRASTS est disponible sur le site de Réhahn: www.rehahnphotographer.com
Vous pouvez également voir sa page facebook: https://www.facebook.com/Rehahn.Photography

 

L’exposition UN AUTRE VIETNAM se déroulera du 26 au 28 septembre à l’opéra de Massy lors du festival Globe Trotters organisé pour la 26ème année consécutive par ABM.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction