En ce tout début de mois, nous vous présentons une nouvelle facette de Pixelistes. Nous ne chômons pas, loin de là ! Et le travail commence à payer, aujourd’hui nous allons vous présenter le fruit de 2 ans de travaux avec des partenaires, de tests, d’essais, certains d’entre vous sont dans la confidence et je les remercie d’avoir gardé le secret !

156185_10151259701099369_754739842_n

eFilm par Pixelistes et ses partenaires

Vous êtes nombreux à posséder encore des argentiques, le grain d’une photo argentique, ses couleurs, … tout dedans vous fait ressentir le poids de cette technologie physico-chimique. Mais les pellicules se font rares, les labos ferment, le matériel de développement se raréfie et les prix explosent. C’est pour ces raisons et sous les conseils d’un panel de photographes passionnés d’argentique que le développement de l’EFS-1 a débuté.

test2

Electronic Frame System

L’EFS-1 est un capteur numérique à monter dans un logement de pellicule argentique, il sera disponible en 3 versions :

  • CMOS 8 mégapixels au format 4:3 (17.3×13)
  • CMOS 16 mégapixels en Full Frame (24×36)
  • CMOS 32 mégapixels en Full Frame (24×36)

Ainsi avec cette gamme vous pourrez choisir la densité de pixels voulus et le format recherché. L’utilisation d’un capteur CMOS assure une qualité d’image sans égale. Mais c’est ce qui est derrière ce capteur qui est plus impressionnant, comme vous le voyez le support se fixe comme votre pellicule, ainsi pas besoin d’ajouter de nouveaux composants, la partie plane contient 2 batteries de 1400mAh chacune, de quoi tenir la journée.

test

Dans la « pellicule » à gauche se trouve toute l’électronique, vous trouverez un logement micro SD (jusqu’à 32Go) ainsi qu’une partie hardware exceptionnelle ! Afin de tirer sur les prix nous sommes partis sur des composants de récupération, vous aurez donc un processeur EXPEED 2 comme sur le Nikon D3S qui sublimera vos photos et permettra un traitement rapide.

Pas de WiFi ni de GPS que nous intégrerons dans les futures versions mais du NFC et du Bluetooth pour consulter les images sur votre smartphone, pas encore de liveview mais on y travaille, en labo nous obtenons un « liveview » de 18fps l’image est trop saccadée, les devs vont optimiser tout ça. Vous pourrez opter pour 3 formats ; Raw / Raw + Jpeg / Jpeg afin de choisir entre qualité et quantité, il existe d’ailleurs une option qui limite les photos à 18,36 ou 72 poses pour garder la contrainte de l’argentique.

DSCF2459

Ci-dessus vous constatez que nous avions caché une image prise avec ce nouvel outil dans un test ! On est comme ça chez Pixelistes, on aime jouer avec vous. Coté sensibilité les capteurs 24×36 montent jusqu’à 3200ISO et le moyen format se limite à 2800ISO, le tout extensible à 9600 ISO.

Pour l’instant je n’ai ni prix, ni date. Nous travaillons encore pour rendre le produit efficace, mais nous chercherons bientôt des bêta testeurs pour éradiquer les derniers bugs et voir avec vous les fonctions manquantes, restez attentifs !

pellicule

Enfin la partie software permet de reproduire les effets d’une pellicule argentique (déjà 12 pellicules différentes !) le tout avec un système de filtres lossless paramétrables. Le résultat est obtenu en scannant des photos d’une mire prises sur ces pellicules (différentes luminosités, …) vous trouverez des pellicules standard et bientôt des choses plus exotiques (pellicules spéciales, négatif, pellicules périmées, artefact de développement, …) :

  • Fuji Superia X-TRA 800
  • Fuji Superia X-TRA 400
  • Fuji Superia 1600
  • Kodak Color+ 200
  • Kodak PRO Portra 400
  • Kodak PRO Portra 160
  • AGFA Vista PLUS 200
  • Kodak T MAX 400
  • Kodak T MAX 100
  • Ilford SFX 200
  • Ilford SFX 400
  • fomapan 400
  • DSC_4767

    Gérard ; mordu d’argentique (ce système est son 1er « numérique ») : J’étais dubitatif quant à ce projet, l’argentique c’est un monde à part et je suis un réfractaire au numérique. Mon fils m’a offert un smartphone pour Noël alors j’ai accepté de tester ce système. Ce n’est pas parfait et il reste du chemin mais je prends un malin plaisir à m’en servir ! Le gros avantage et que j’économise le temps du développement des photos et je peux les partager avec ma famille et mes amis beaucoup plus vite.

    _DSC0610

    Roger ; utilisateur pro sur Nikon D4 : J’ai appris la photo avec plusieurs Nikon argentiques (gamme F), il y a 1 an en déménageant je l’ai retrouvé et son charme me pousse à l’emmener un peu partout. Mais ce sont des photos pour moi, travailler avec est impossible à cause des délais de développement et de la numérisation qui s’en suit. L’ESF-1 à l’avantage de corriger ce problème, alors je m’amuse avec mes anciens argentiques et leurs objectifs, le résultat est saisissant ! Il reproduit les artefacts caractéristiques d’une pellicule mais en permettant de jouer avec (plus ou moins de grain, …). Un gros coup de coeur pour mon nouveau « reflex argentique » de voyage.

    SONY DSC

    Tévaité ; photographe amatrice : Mes parents avaient un argentique, je ne me souviens plus de la marque mais son charme me semblait génial. Dernièrement j’ai trouvée de nombreux boîtiers dans des brocantes, mais sans expérience j’ai brûlé 3 pellicules, il me fallait autre chose. L’EFS est un vrai petit bijou, mon petit tamagochi perso ‘rire’. En soirée ou dans la rue je dégaine mon argentique, un Leica M7, et je commence à shooter sous le regard étonné des gens, ensuite je n’ai plus qu’à envoyer tout ça sur les Réseaux Sociaux. Je n’utilise même plus l’appareil de mon smartphone, c’est tellement mieux de joindre le design old school et les avantages de la technologie !