Originaire d’Espagne, et plus précisément de Benidorm, Al Mefer est un étudiant en Neuroscience qui a décidé se mettre à la photographie il y a à peine un an. Passionné par le fonctionnement du cerveau, tout comme par l’esthétique, il cherche en permanence à mêler ses deux passions au sein des clichés qu’il capture durant ses escapades photographiques. En résultent des séries à l’étrange beauté, que nous vous proposons de découvrir sans plus attendre.

Si Al Mefer est relativement nouveau dans le monde de la photographie, son œuvre n’en demeure pas moins prolifique, et très impressionnante sur le plan visuel. Outre un œil acéré, qui lui permet d’obtenir des cadres d’une très grande beauté, Al Mefer possède aussi un univers qui lui est propre, qui repose énormément sur la retouche de ses images. Il transforme ainsi une bonne partie des scènes qu’il capture en visions étranges, presque d’un autre monde, simplement en jouant sur la colorimétrie.

• Lire aussi : Cyberpunk, animation et Italie, découvrez l’univers inspiré de David Sasso

Ce processus, il l’utilise par exemple dans la série Sleepwalking in Outer Space pour transformer les lieux qu’il visite en tout autre chose, conférant à l’ensemble un aspect alien, et totalement étranger à notre monde. Au-delà d’une simple recherche esthétique, Al Mefer utilise aussi ses clichés pour parler de son travail. Avec Phantoms of the Brain, il utilise des photos d’arbres, sombres, pris dans le brouillard, et émaillés de trainées lumineuses pour expliciter la dépression, l’anxiété et le désespoir, autant de phénomènes cognitifs qu’il étudie en neuroscience.

L’une de ses dernières séries en date se veut cependant plus légère. Avec Alien Architecture, Al Mefer s’en est retourné dans sa ville natale, et a décidé de capturer les buildings étranges qui constituent la skyline de la ville. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat est bluffant tant on dirait des bâtiments issus d’un épisode de Star Wars. Pour en découvrir plus sur le travail d’Al Mefer, nous vous invitons à aller faire un tour sans plus attendre sur son site personnel à cette adresse.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction