Avec le retour des optiques manuelles souvent synonymes de qualité optique et de fabrication, le besoin de changer son verre de visée standard (ou dépoli) par un verre équipé d’un stigmomètre* (split-screen en anglais) est devenu une préoccupation pour de nombreux utilisateurs. L’intérêt principal d’un verre à stigmomètre est la précision de la visée avec un objectif à mise au point manuelle. En effet, bien que nos boitiers soient équipés de leds dans le viseur, la tolérance de la mise au point indiquée n’est pas optimale. Dorénavant les systèmes autofocus ne sont plus équipés de verre à stigmomètre, que l’on retrouvait sur les appareils argentiques à mise au point manuelle.

Ce tutoriel montre (1) comment changer le dépoli sur un D700, qui se révèle particulièrement adapté à l’utilisation d’optiques manuelles, puis (2) comment vérifier la précision de la mise au point et si besoin comment la corriger manuellement.

La manipulation n’est pas difficile à condition d’être au calme.

*on reconnaît un verre à stigmomètre à travers le viseur par le rond central, avec l’image « coupée » en deux, le but étant de faire coïncider les deux images.

ATTENTION ! En « modifiant » vous-même votre boitier, vous perdez la garantie en cours ! Vous risquez également de rayer le dépoli d’origine ! Nous ne sommes en aucun cas responsables de ce qui peut arriver à votre boitier !

J’ai personnellement testé deux marques qui proposent des différents modèles :
http://www.focusingscreen.com/
http://www.katzeyeoptics.com/
Ces deux boutiques sont sérieuses et la qualité de leurs produits est excellente. Je n’ai pas testé le Service Après Vente de Focusingscreen, mais je peux affirmer que celui de Katzeye est très réactif.

1/ CHANGER LE VERRE DE VISEE SUR UN D700

Vous n’avez pas besoin de grand-chose, si ce n’est :
– Le verre à stigmomètre qui viendra remplacer l’original
– Un bout de carton de fortune plié en deux (ou quatre pour qu’il soit plus dur) qui servira à retirer le verre d’origine de son emplacement. L’avantage du carton est qu’il y a très peu de risque d’abîmer une partie sensible du boitier/miroir/dépoli.

Optionnels mais conseillés :
– Un gant pour éviter de laisser des traces sur le verre ( parfois des gants-doigts sont fournis dans le kit ).
– Une bombe à air comprimé vendue dans les boutiques spécialisées pour dépoussiérer le verre et/ou le capteur.

Remarque 1: j’ai à chaque fois reçu une pince en plastique pour éviter de mettre les doigts sur les verres. Une très mauvaise idée puisqu’un faux mouvement peut les rayer définitivement.

Etape 1 – (photo 1)
Voilà à quoi ressemble le verre avec stigmomètre (en croix sur la photo mais je préfère ceux qui n’ont qu’un seul axe horizontal car plus lisible). Mettez-le de côté, faites attention qu’il n’attrape pas de poussière.
Stigmometre

Etape 2 – (photo 2)
En ouvrant le bouchon avant du boitier et en regardant par-dessous, on peut voir le dépoli d’origine. Remarquez également la petite pointe métallique tordue sur le côté haut du dépoli.
Stigmometre

Etape 3 – (photo 3)
A l’aide du carton plié et durci, soulevez légèrement la mousse pour mettre en évidence le cadre métallique. Appuyez délicatement sur le cadre à l’endroit où il est le plus sorti puis ramenez-le vers le bas.
Stigmometre

Etape 4 – (photo 4)
Comme ceci. Si le verre ne tombe pas tout seul, tapotez délicatement le boitier !

Remarque 2 : Entre l’afficheur et le dépoli se trouve une cale, si jamais elle se détachait, ne changez rien, ou alors remettez-la simplement à son emplacement d’origine, voir photo suivante.

Remarque 3 : Passez un coup de bombe sur le nouveau verre avant de l’installer !
Stigmometre

Etape 5
– (photo 5) Vous pouvez retirer le dépoli pour le remplacer par le nouveau. Vous aurez certainement remarqué que le verre est indépendant de l’affichage digital qui se trouve dans le viseur (grille, point AF…).
Stigmometre

Etape 6
– (photo 6) Faites la manipulation inverse, poussez l’arceau métallique avec le doigt jusqu’au bon maintien du verre.
Stigmometre

C’est terminé ! Pensez à vérifier que vous n’avez pas oublié de poussière sur le verre ou sur le capteur. Si jamais c’était le cas, essayez d’identifier sa forme et l’endroit où elle se trouve à travers le viseur, puis à l’aide de la bombe, soufflez-la jusqu’à ce qu’elle parte !

2/ VERIFICATION ET CORRECTION DE LA MISE AU POINT

La précision de la mise au point de chaque optique est réglée différemment à la sortie d’usine. La marge de tolérance est plus ou moins acceptable, sachant que les optiques Nikon ont la réputation d’être plus précises, par exemple, que des marques tierces compatibles. C’est pourquoi le D700 est équipé d’un système permettant le couplage de mise au point précise avec les optiques (jusqu’à douze peuvent être mémorisées). Il propose également un réglage standard pour toutes les optiques, au cas où ce serait le boitier lui-même qui était mal réglé.

Bien qu’il existe de tels réglages dans le boitier, je préfère savoir mon boitier bien calibré physiquement, afin d’être sûr de ma mise au point et du couplage précis entre le boitier, l’optique et le verre de visée.

Mon expérience personnelle m’a montré que le verre à stigmomètre mettait en évidence le moindre décallage de la mise au point. Car la marge de tolérance est quasi nulle, en tout cas aussi fine que la capacité de nos yeux humains ! J’avais tout de suite compris qu’il y avait un défaut dans ma mise au point, surtout à pleine ouverture.

ATTENTION : en effectuant ce réglage manuellement, vous risquez de perdre la garantie de votre boitier, ceci n’est pas à prendre à la légère et nous ne sommes en aucun cas responsables de ce qui peut arriver à votre boitier !

Pour régler physiquement la mise au point de votre boitier, munissez-vous de :
– Une clé Allen 1,5mm
– Une règle qui servira de cible
– Un trépied pour stabiliser le boitier

Voilà à quoi ressemble la clé Allen 1,5mm (ou clé mâle à six pans)
Stigmometre

Etape A – (photo B)
Fixez le D700 sur votre trépied, si possible avec une focale équivalente à 50mm. Placez la règle à environ 50cm, soit un peu plus de la distance minimale de mise au point et à 45° comme montré sur la photo ci-dessous.
Stigmometre

Etape B
– En mode A ou M, assurez-vous que l’objectif est à pleine ouverture et le boitier à 400 ou 800 isos (voire plus, le bruit n’est pas gênant dans notre cas), afin d’éviter tout flou de bouger.

Etape C
– (photo C) Faites la mise au point en prenant votre temps et à travers le viseur avec l’aide du stigmomètre (ne vous aidez ni du live view, ni des diodes vertes d’aide à la mise au point visibles dans le viseur).

Remarque 4: si vous vous aidez du live view ou des aides du boitiers, la map sera forcément toujours bonne ! Je vous laisse méditer là-dessus… 😉
Stigmometre

Etape D
– Déclenchez, puis vérifiez à l’écran à l’aide de la loupe que la mise au point est bien sur le point que vous avez fixé.

Photo D : Trop en arrière (passez à l’étape E)
Stigmometre
Photo E : Trop en avant (passez à l’étape E)
Stigmometre
Photo F : Correct ! (OUF ! Rien à corriger)
Stigmometre

Etape E
– Calibrage du boitier

Remarque 5: Vous avez identifié un problème de back/front focus avec un couple boitier-objectif. Faites le même test avec un autre objectif voire même un troisième. Si le même problème persiste, c’est que votre boitier est mal calibré. Si cela ne se reproduisait pas, c’est votre objectif qui n’est pas bon. Dans ce cas là, pas d’autre choix qu’un réglage personnalisé via le menu du D700 !

(Photo G) – Otez le bouchon, sur le côté intérieur droit, vous pouvez voir la vis creuse à six pans. C’est en tournant cette vis que vous pourrez régler la mise au point, attention il faut y aller doucement ! Commencez petit à petit, par touches de 10°, pas plus ! La grande majorité des D700 sont fait de sorte que lorsque l’on tourne la vis dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, vous décalez le point vers l’avant et inversement. C’est le cas de mon boitier.
Stigmometre

A chaque rotation, revenez à l’étape C, faites la map, déclenchez puis vérifiez jusqu’à ce que ce soit bien calé.

J’espère que ce tuto aura su vous aider !

© Pixelistes – seungki