En photographie, la technique du Light Painting consiste, comme son nom le suggère, à utiliser une ou plusieurs sources lumineuses pour « peindre » des éléments sur une photographie. Il s’agit d’un processus qui est rendu possible par l’utilisation de temps de pose supérieurs à une seconde, et qui accouche de résultats aussi créatifs que magnifiques. Josh Sheldon, étudiant à l’université du Maryland, a décidé de pousser le concept un poil plus loin grâce à une machine qui permet d’obtenir des clichés encore plus spectaculaires et élaborés.

Étudiant plein de ressources, amateurs de photographie et bricoleur hors pair, Josh Sheldon est le créateur de la Light Painting Machine, un appareil qui permet de créer de faire entrer le light painting dans une toute nouvelle dimension. Après avoir conçu et fabriqué l’appareil de A à Z, le jeune homme a dû apprendre Blender, Python et Dragonframe afin de pourvoir rendre le tout fonctionnel. Il a d’ailleurs détaillé le processus dans la vidéo que vous pouvez découvrir ci-dessus.

• Lire aussi : Lux Noctis, un projet photo aux frontières du réel

Afin d’utiliser cet appareil et capturer ces images hypnotisantes, Josh Sheldon a été obligé de reconvertir entièrement sa chambre d’étudiant. Il est ainsi possible de le voir métamorphoser son lit en support pour la machine, transformant le tout en chambre noire hermétique à la lumière. Lorsque l’on sait que chaque animation est capturée image par image, et que le processus peut prendre jusqu’à 12 heures, on imagine que l’étudiant a dû passer quelques nuits blanches au nom de son art.

Projet à mi-chemin entre l’art et la technologie, cette Light Painting Machine est un objet des plus intéressants qui permet de découvrir une nouvelle facette du Light Painting. Car si Josh Sheldon l’utilise pour réaliser quelques portraits pour le moins originaux, ce sont ces images animées qui s’avèrent totalement bluffantes. Il suffit de voir ses petits cubes lumineux dégringoler sur un Rubix Cube pour se rendre compte de l’ingéniosité et de la créativité du bonhomme. Vous pourrez d’ailleurs admirer son travail, et suivre son évolution en allant visiter son compte Instagram. Un Github dédié au projet est aussi disponible à cette adresse.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction