Comme de nombreux artistes que nous présentons en nos colonnes, Henry Jun Wah Lee possède un œil de photographe acéré et un talent fou. Il suffit d’ailleurs de regarder ses films et ses clichés pour s’en convaincre. Là où il diffère de la grande majorité de ses confrères, c’est par la raison qui le pousse à réaliser ses films. Il espère en effet, par ses œuvres, permettre au citadin de se reconnecter avec la nature en admirant la beauté de celle-ci.

Zenith: Chasing Light in the Icelandic Highlands – Cinema 4K from Henry Jun Wah Lee / Evosia on Vimeo.

Photographe et réalisateur indépendant basé à Los Angeles, Henry Jun Wah Lee est un personnage un peu particulier dans la mesure où il est aussi docteur en médecine traditionnelle chinoise. Acuponcture, qui-gong, tai chi et nutrition sont autant de disciplines qu’il maitrise et met au service de ses clients afin de les aider à vivre une vie plus saine, et plus harmonieuse. Une philosophie de vie tournée vers les autres et la nature, qu’il met aussi en pratique dans les films qu’il réalise avec son studio Evosia.

Profondément convaincu que la nature peut améliorer le quotidien des gens, en particulier celui des citadins qui vivent loin des bienfaits de cette dernière, il tente dans chacun de ses films de montrer tout ce que la nature a de plus beau. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il remplit son objectif avec maestria. Ce qui est loin d’être étonnant puisqu’Henry Jun Wah Lee a déjà remporté de nombreux prix internationaux pour ses œuvres, et a travaillé pour des clients tels que la BBC, National Geographic, l’Union Européenne ou encore Canon et le groupe Sigur Ros.

Afin de réaliser Zenith : Chasing Light in the Icelandic Highlands, Henry Jun Wah Lee est parti capturer les paysages islandais durant les mois d’été pour bénéficier de la plus belle luminosité possible, en particulier celle du soleil de minuit, qui donne cette lumière sublime et sans pareille à nombre de ses plans. Un travail absolument formidable qui est somme toute assez logique puisque l’artiste est un habitué de l’Islande. En 2015, alors qu’il tournait son film Apotheosis sur les aurores boréales, il avait eu la chance de capturer l’éruption du volcan Bárðarbunga. Si vous avez apprécié Zenith : Chasing Light in the Icelandic Highlands, nous vous conseillons vivement d’aller regarder ses autres travaux sur sa chaîne Viméo.