Pour un photographe, l’imaginaire est quelque chose de très important, qui marque consciemment ou non, chacun des clichés qu’il capture. Pour David Sasso, photographe italien, cet imaginaire tourne autour de deux grandes thématiques que sont la japanimation et le cyberpunk. Deux thématiques qui hantent chacune de ses créations et qui lui permettent d’utiliser un grand éventail de techniques, que nous vous proposons de découvrir ci-après.

David Sasso est un photographe italien à la créativité débordante, qu’il met en pratique à chacune de ses sessions photo. Hanté par les visions proposées par le Blade Runner de 1982 et l’animation japonaises, le jeune homme tente de retranscrire à sa manière les œuvres qui ont marqué son imaginaire. Pour ce faire, il utilise tout un arsenal de techniques photographiques originales, ainsi que la post-production, pour déformer la réalité des lieux qu’il visite.

• Lire aussi : Découvrez les rêves néons de Séoul grâce au travail créatif de Steve Roe

En parcourant les créations de David Sasso, vous pourrez découvrir une Italie métamorphosée par le prisme de son imagination. Milan se transformera par exemple en une mégalopole futuriste, peuplée de néons et de buildings hiératiques, tandis que la campagne romaine prendra des teintes vives et colorées, afin de coller aux créations de Makoto Shinkai.

Au-delà de ce travail sur son imaginaire, David Sasso possède aussi une facette plus sérieuse. À de nombreuses reprises, il a en effet tenté de reproduire, avec ses clichés, la vision d’une personne atteinte de trinatopie, une forme de daltonisme qui fait que l’on ne peut percevoir la couleur bleue. Une affectation très rare, qui donne une vision très étrange du monde, peuplée de ciels grisâtres. Pour en apprendre plus sur le travail de David, n’hésitez pas à aller visiter sa page Instagram.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction