Dans la plupart des cas, les photographes essaient de se concentrer sur un seul et unique sujet, afin de le mettre en valeur du mieux possible. Que ce soit un portrait, un paysage ou toute autre chose, l’important est souvent de concentrer l’attention sur un point, et de le sublimer. Un concept qui devait déplaire à l’artiste Pelle Cass, qui a décidé au contraire de multiplier les sujets au sein de chacun des clichés de sa série Crowded Fields.

Crowded Fields, c’est une série de photographie très étonnante réalisée par Pelle Cass, un natif de Brooklyn ayant quitté New York pour s’installer dans une petite ville du Massachusetts (et qui se nomme Brookline, drôle non ?). C’est là-bas qu’il a développé et réalisé le concept derrière Crowded Fields, à savoir montrer la vie grouillante des complexes sportifs de sa ville. Terrain de foot, de basket, patinoires et piscines sont donc à l’honneur dans cette série de photographies détonantes.

• Lire aussi : Visual Recipes, un projet qui vous fera voir des plats bien connus sous un autre jour

Car voyez-vous, Pelle Casse ne se contente pas de photographier les rencontres sportives de son patelin. Armé de son appareil et de son trépied, il choisit un endroit précis, compose son cadre, et capture des centaines de photographies du lieu en quelques heures. Photos qui lui serviront ensuite, grâce à Photoshop, à composer des images superposant les utilisateurs dudit lieu, et donnant une impression de foule très impressionnante. Un résultat spectaculaire qui lui demande environ une quarantaine d’heures de boulot.

Avec cette série de photographie, Pelle Casse cherche à démontrer la vie et le chaos qui habitent un terrain de sport lorsqu’une activité s’y déroule. Il s’agit aussi, pour lui, d’une manière de fixer l’écoulement du temps sur une seule image, comme une sorte de timelapse figé en un seul et même instant. Pour découvrir les autres travaux de Pelle Casse, vous pourrez aller faire un tour sur son site internet, ou bien sur son compte Instagram.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction