Il y a quelques semaines, nous vous présentions les magnifiques clichés de Jupiter pris par la sonde Juno. Aujourd’hui, l’heure est venue de vous parler d’une autre sonde, Cassini, qui s’apprête à tirer sa révérence en septembre prochain, après 13 ans de bons et loyaux services. L’occasion de revenir sur sa relation photographique avec Saturne.

Le pôle nord de Saturne NASA

C’est en 1997 que la sonde Cassini a quitté l’orbite terrestre pour entreprendre son long voyage vers Saturne et ses anneaux. Un périple de plus de 1,2 milliard de kilomètres qui lui aura pris près de sept années, et qui l’aura vu frôler Venus et Jupiter. L’objectif de cette mission d’exploration était d’en apprendre plus sur Saturne et ses abords. Étudier ses célébrissimes anneaux donc, mais aussi ses quelques soixantes lunes et l’atmosphère de la planète. C’est d’ailleurs grâce à cette mission que nous avons pu découvrir l’impressionnant cliché du pôle nord de la planète, dont le jet stream incessant pousse les nuages à se regrouper sous une forme héxagonale. Après 13 ans à orbiter autour de Saturne, et de nombreuses orbites, Cassini a entamé depuis le 26 avril dernier les manoeuvres qui la feront, le 25 septembre prochain, plonger dans l’atmosphère de la planète.

Une collection de clichés gigantesque

Après autant d’années de services, et des centaines de passages au-dessus de Saturne, Cassini a engrangé une collection de clichés extrêmement importante qui couvre différents aspects de la planète. L’occasion de découvrir quelques unes des soixantes lunes de la planète sous leur plus beau jour, mais aussi de se rendre compte de la majesté des anneaux qui entourent Saturne. Afin de découvrir l’intégralité de ses clichés, il vous suffira de vous rendre sur cette page, et de naviguer parmi les dizaines de galeries qui la composent.

Thetys et Rhea, deux des lunes de Saturne NASA

Une lune qui passe parmi les anneaux de Saturne NASA

L’ombre de Saturne sur ses anneaux NASA

Saturne telle qu’elle serait perçue par l’oeil humain NASA

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction